Une étude robuste démontre l'intérêt en terme de qualité et de coûts des soins palliatifs à domicile


En Janvier 2019, le End-of-Life Research Group (VUB et UZ Gent) a publié une étude évaluant l’impact des soins palliatifs à domicile en Belgique. L’étude montre que les bénéfices - mesurés les 14 derniers jours avant le décès - des soins palliatifs à domicile commencés avant cette période, concernent tout autant la qualité que le coût des soins de santé. C’est ainsi que les patients bénéficiant de soins palliatifs à domicile ont :

  • 4 x plus de chances de décéder à domicile (56,2 % versus 13,8 %) ;

  • significativement plus de contacts avec les dispensateurs de soins (médecins généralistes et autres professionnels) ;

  • significativement moins de risques de ré-hospitalisations et de séjours dans les services d’urgence ou de soins intensifs ;

  • une réduction de 1.617 €/ patient du coût sociétal global des soins, du fait de la diminution d’actes invasifs et inutiles.

L’intérêt de cette étude est sa robustesse. Etablie à partir de data-bases administratives, elle couvre l’ensemble des décès par maladie en Belgique durant l’année 2012 (107.847), en excluant les jeunes de moins de 18 ans, les personnes résidant en MR/MRS et celles dont les soins palliatifs n’ont débuté que les derniers 14 jours avant le décès. Elle compare les données de 2 groupes de 8.837 patients, appariés soigneusement en fonction de nombreuses variables, qui diffèrent selon qu’ils ont bénéficié de soins palliatifs à domicile ou non.

L'étude montre également que seulement 13,5 % des patients décédés à domicile ont bénéficié de soins palliatifs, alors que ce pourcentage devrait au minimum être de 40 %. .


Cette étude montre une fois de plus la valeur ajoutée des soins palliatifs à domicile et la nécessité de mener des campagnes de sensibilisation pour les favoriser.


Maetens A, Beernaert K, De Schreye R et al. Impact of palliative home care support on the quality and costs of care at the end of life: a population-level matched cohort study. BMJ Open. 2019; 9(1).

__________

L'illustration est une photographie par Catherine Minala dans le cadre de l'exposition "La mort, parlons-en tant qu'il fait beau" qui a été présentée en 2018 au Cinéma des Galeries ainsi qu'à l'Atrium de la bibliothèque Espace 27 septembre de la Communauté française de Belgique et au Château de Vierzet.

FBSP-hor-01.png

© 2014 – 2020 FBSP / BFPZ  n° BE 0461.422.268 - Tous droits réservés  / Alle rechten voorbehouden