La planification anticipée des soins va de pair avec une démystification des soins palliatifs


La ministre de la Santé Maggie De Block a annoncé ce mardi 20 novembre dans son communiqué de presse le projet d’encourager la planification anticipée des soins (Advance Care Planning ou ACP). Désormais, le médecin sera incité à entamer un dialogue précoce avec le patient, identifié par les critères de l'outil PICT - publié le 20 novembre au Moniteur belge -, concernant ses souhaits et priorités, afin d’orienter le projet de soins. Le patient pourra ainsi, le moment venu, recevoir des soins « appropriés », car conformes à ses décisions libres et éclairées.

La FBSP se réjouit de cette disposition, mais souhaite faire un pas de plus. En effet, pour que le patient puisse faire un vrai choix en faveur des soins palliatifs, si tel est son souhait, il est indispensable qu’il n’en ait pas une conception déformée et effrayante (mort imminente, abandon, etc.).


C’est le but de l’exposition de photographies conceptualisée par la FBSP, destinée à dénoncer les mythes liés aux soins palliatifs et à en montrer d’autres représentations plus conformes à la réalité.

Grâce à la collaboration avec plusieurs partenaires, l'exposition "La mort parlons-en tant qu'il fait beau" a déjà été organisée à 2 reprises à Bruxelles et se tient au Château de Vierset jusqu’au 2 décembre 2018.

Aperçu des témoignages et des photos de l'exposition


Selon le Dr D. Bouckenaere, présidente de la FBSP, « Il s’agit d’une étape préliminaire d’une action de plus ample envergure destinée au public et aux professionnels de la santé, qui vise à sensibiliser et à démystifier les soins palliatifs et l’ACP. Nous espérons que cette campagne puisse être menée fin 2019 en collaboration avec les 2 autres fédérations du pays et de multiples partenaires ».

FBSP-hor-01.png

© 2014 – 2020 FBSP / BFPZ  n° BE 0461.422.268 - Tous droits réservés  / Alle rechten voorbehouden